1451_166_bandeau_marche_sous_rhone_page_v3

Vendredi soir nous avons visité le chantier du prolongement de la ligne de métro B de Lyon. Ce prolongement reliera la station Parc de Gerland à la future station Oullins Gare et permettra une meilleure desserte du sud-ouest lyonnais. Et c'est donc dans le cadre d'une opération d'ouverture au public appelée "On va marcher sous le Rhône" que nous avons pu marcher dans ce fameux tunnel qui passe sous le fleuve.

Arrivés sur place, nous nous sommes rendu compte que l'opération attire un large public et que beaucoup de personnel a été déployé. Nous avons ainsi pu poser des questions à des personnes ayant travaillé sur ce projet, ce qui était très intéressant car celles-ci étaient fières d'avoir travaillé sur ce chantier prestigieux et nous transmettaient leur enthousiasme.

numérisation0001

Cette réalisation relève en effet de l'exploit technique, pas tellement parce que le tunnel passe sous le fleuve mais plutôt parce qu'il est creusé dans la nappe phréatique, inévitable à Lyon. Cette difficulté explique le coût élevé (222 millions d'euros) et la durée du chantier (3 ans pour le gros oeuvre). Il a fallu employer une boue spéciale, qui a la propriété d'être liquide en mouvement et solide au repos, et qui a permis de figer la terre lors du creusement par le tunnelier. Cette technique est bien meilleure que celle employée pour le creusement des autres lignes de métro lyonnaises. A l'époque, des produits réfrigérants étaient utilisés pour figer la terre, et la conséquence a été que les berges du Rhône étaient gelées en plein été...

Bref, "On va marcher sous le Rhône" était une opération de com réussie pour l'entreprise SYTRAL et une expérience enrichissante pour nous autres élèves ingénieurs !